le casual-sex hardcore à la façon québécoise

Elle reste étrange, la langue québécoise : d’un côté ils francisent plein de mots et de l’autre côté, pour parler d’une baise sans lendemain, d’un plan cul à l’aveugle, ils parlent de casual-sex. Mais ils font du bon porno amateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *